« encore l’aube qui se pavane dans le battant du jour »

Jusqu’au 11 mai, dans le métro parisien, extrait d’un poème paru dans l’Anthologie Castor Astral à l’occasion du Printemps des Poètes